"le huitième continent" de Florian Ferrier

Mon avis : Pas vraiment du fantastique puisque le continent de plastique existe bel et bien, plutôt un roman d'anticipation.
Très bien écrit, on accroche tout de suite grâce aux nombreux rebondissements. L'atmosphère est bien décrite et nous plonge tout de suite dans l'ambiance. L'ado est très énervant au début, mais on assiste à sa prise de conscience face aux événements auquel il est confronté.
Un bon bouquin qui sort de l'ordinaire, trouvé au détour d'un rayon de la médiathèque du coin, ce roman était rangé chez les enfants, mais il pourrait avoir sa place au rayon pour les adultes tant il est passionnant et un peu hard par moment.


Résumé : Quelque part dans le Pacifique, une violente tempête s’abat sur le Cyrano, le voilier de la famille Becker. Au matin, les parents de Roxane et Christo ont disparu.
Les deux adolescents et Stephen, le skipper, sont seuls à bord du bateau qui sombre. Dérivant sur un radeau de survie, les rescapés sont pris dans un vortex qui les échoue sur... le huitième continent : gigantesque banquise d’ordures où règnent l’horreur et la désolation. Un repaire où les prédateurs les plus dangereux sont des hommes.
Egarés, traqués, Roxane, Christo et Stephen vont devoir survivre à la faim, la soif, la peur, la folie, dans l’espoir de s’arracher aux griffes du huitième continent...